Ecrivez-nous
Contact

Appelez-nous
0262 42 87 00

Plan interactif

Sélectionner une page
APIdays : à la découverte des abeilles sentinelles du Port

APIdays : à la découverte des abeilles sentinelles du Port

Pour cette 11ème édition des APIdays, tout un programme a été mis en place avec la visite du rucher, ateliers de fabrication de bougies en cire d’abeille et d’extraction de miel et dégustation de boissons à base de miel. À la pépinière municipale, ce jeudi 17 juin, des élèves des écoles Camille Macarty, Francis Rivière et Raymond Mondon ont découvert l’abeille, sentinelle de l’environnement. Ce sont les apiculteurs de l’UNAF (l’Union Nationale de l’Apiculture Française) qui ont expliqué aux enfants les différents types de miels, les textures, la vie de l’abeille ou encore l’importance des abeilles pour l’homme.

Afin d’encourager les enfants à développer des actions au sein des écoles, la ville du Port, signataire du programme national « Abeille, sentinelle de l’environnement » a offert aux classes, des plantes mellifères venant de la pépinière municipale. Les journées des abeilles portent cette année sur le thème « plus que jamais l’abeille a besoin d’être protégée ». Chaque année en France ce sont plus de 30% des colonies qui disparaissent. Les pollinisateurs sont indispensables à l’équilibre de nos écosystèmes et de notre agriculture et plus largement de notre sécurité alimentaire. Protéger l’abeille, c’est aussi protéger l’Homme.

#VilleduPort #UNAF #AbeilleSentinelle #Environnement

La ville recrute 10 « ambassadeurs de l’environnement »

La ville recrute 10 « ambassadeurs de l’environnement »

Afin de renforcer les moyens de lutte contre l’insalubrité publique, la ville du Port recrute à compter de ce 1er juin, 10 « ambassadeurs de l’environnement » en service civique. Ils ont signé leurs contrats à l’issue d’une rencontre avec le maire, Olivier Hoarau et en présence d’Armand Mouniata, adjoint au maire délégué à l’Environnement et des représentants du TCO et de Cycléa, partenaires de la ville.

« Le Port a connu une nette amélioration en matière de gestion des déchets et d’embellissement de l’environnement mais, la situation sanitaire, avec la dengue et le Covid nous oblige à être plus vigilant, plus proactif » a fait ressortir Olivier Hoarau. Pour le maire, la mission de ces ambassadeurs est capitale pour préserver l’environnement, rendre la ville plus propre et belle et assurer le relais entre les habitants et les différents acteurs engagés dans le secteur.

Les ambassadeurs se chargeront de sensibiliser et d’informer la population sur la règlementation, de l’accompagner pour une meilleure utilisation des équipements de collecte de déchets et d’assurer une veille préventive. Rattachés au service Propreté Urbaine, ils interviendront dans un premier temps à la SIDR et à la Rivière des Galets, identifiés comme secteurs prioritaires.

Les jeunes seront suivis par deux tuteurs des services Tranquillité Publique et Environnement de la ville et seront formés notamment sur le tri des déchets, la médiation et la communication ou encore la dengue avant de démarrer leur mission sur le terrain. Ils bénéficieront également d’une formation civique et citoyenne et une formation prévention et secours civiques.

Le service civique, destiné aux jeunes de 16 à 25 ans est un engagement volontaire au service de l’intérêt général sans condition de diplôme. L’objectif étant de leur proposer un cadre dans lequel ils pourront murir, gagner en confiance et en compétences et prendre le temps de réfléchir à leur avenir, citoyen et professionnel. Financés par l’État avec le soutien de la Collectivité, les contrats ont une durée déterminée de 8 mois.

#VilleduPort #ServiceCivique #Environnement #PropreteUrbaine

Démoustication des cours d’écoles

Démoustication des cours d’écoles

La lutte contre les moustiques ne faiblit pas. Un grand nettoyage a été effectué la semaine dernière dans les écoles de la ville par la cellule 3D (désinfection, désinsectisation et dératisation). Mobilisation des agents du service Environnement pendant 3 jours pour des opérations de démoustication dans l’ensemble des établissements et de désinsectisation dans certaines écoles.
Des bâtiments publics ont aussi fait l’objet de démoustication. D’autres opérations sont prévues notamment à la crèche Isnelle Amelin et au jardin d’enfants municipal qui sont traités tous les mois, à titre préventif.
Dépôt sauvage : 149 batteries enlevées d’une ravine

Dépôt sauvage : 149 batteries enlevées d’une ravine

Des batteries de voitures et de poids-lourds jetées en pleine nature dans une petite ravine ! Ce lundi 26 avril, dans la ZI No3, une opération de dépollution a mobilisé les agents du service Environnement en présence d’Armand Mouniata, adjoint au maire délégué à l’Environnement. Sur un sol détrempé, les agents forment une chaîne pour remonter les 149 batteries et d’autres déchets.

Cette opération fait suite au signalement d’un administré à la police municipale. Il a assisté au déversement des batteries usagées. Grâce à la plaque d’immatriculation du camion pollueur, le propriétaire du véhicule a été identifié. Il sera convoqué par la police nationale pour dépôt illégal de déchets dangereux. En attendant, pour des questions de salubrité et de santé publique, la mairie du Port a fait appel à l’association ATBR (Association de Traitement des Batteries Usagées de La Réunion) pour l’enlèvement d’urgence des batteries. Cette association spécialisée dans le recyclage des déchets automobiles et industriels récupère gratuitement les batteries sur des points de collecte. Rappelons que les batteries sont dangereuses et toxiques pour l’homme et la nature étant constituées d’acide corrosif et de plomb.

La ville réclame plus de moyens pour contenir l’épidémie de dengue

La ville réclame plus de moyens pour contenir l’épidémie de dengue

Le Port concentre 57% des contaminations soit 1 825 cas de dengue depuis le début de l’année. La ville doit faire face à une double crise : dengue et Covid-19 et le maire Olivier Hoarau a alerté les autorités déjà en 2020. Lors d’une conférence de presse ce mardi 13 avril, en présence des adjoints au maire Annick Le Toullec, Armand Mouniata et Jasmine Béton, l’engagement de la commune a été souligné de même que les actions d’urgence qui seront déployées. La ville réitère sa demande auprès de l’État pour des contrats PEC LAV supplémentaires (Parcours emploi compétences dédiés à la lutte anti-vectorielle). Elle durcit le ton et met en demeure l’État, le Département, la CCIR et les sociétés GTOI et SODEXCO de nettoyer leurs terrains.

La 1ere adjointe au maire, Annick le Toullec a rappelé que la ville « n’a jamais cessé de lutter contre la dengue ». Les agents de la cellule 3D (Désinfection, Désinsectisation et Dératisation) assurent au quotidien la sensibilisation de la population, des actions de veille et de destruction de gîtes larvaires. L’intervention de la Police Municipale a débouché sur l’enlèvement de 75 véhicules hors d’usages et le nettoyage de 17 terrains insalubres sur le 1er trimestre de cette année.

Grâce à une action concertée (Ville, ARS, TCO), 6 opérations « vid fon d’kour » ont été menées dans près d’une vingtaine de quartiers depuis début 2021. Elles ont permis de visiter et de traiter 142 maisons. Les agents ont collecté chez les personnes vulnérables 176.5 tonnes d’encombrants, 7 tonnes de déchets verts, 192 unités de déchets électriques et électroniques (machines à laver, réfrigérateurs), 35 batteries, 37 pots de peinture et 18 pneus. Dans le cadre de la lutte anti-vectorielle, les cours d’école et celle de la crèche municipale ont été traitées. L’ARS a distribué 183 pièges à moustiques en février aux habitants des quartiers Say et Piscine.

Un appel à la mobilisation a été lancé par Armand Mouniata, l’adjoint au maire délégué à l’Environnement. Il demande aux bailleurs sociaux de se joindre à l’action collective. Afin d’améliorer les opérations de traitement au niveau des logements collectifs, les personnels communaux seront formés par l’ARS pour mener des campagnes de diagnostic. 10 ‘Ambassadeurs de l’Environnement’ seront recrutés en contrat civique. Enfin, la ville va solliciter l’accord de l’État pour que les associations travaillant sur des chantiers d’insertion autour de l’environnement puissent être mobilisées pour des missions de médiation et de sensibilisation à la destruction des gîtes larvaires.

Ce mardi 13 avril, une nouvelle opération « vid fon d’kour » a mobilisé les différentes équipes dans le quartier de Ravine à Marquet.

#luttecontreledengue #villeduport

Le Port s’engage pour « Les Jours de la Nuit »

Le Port s’engage pour « Les Jours de la Nuit »

La ville du Port participe, cette année encore à l’événement « Les Jours de la Nuit» porté par le Parc national de La Réunion. Pour limiter la pollution lumineuse et sensibiliser le public à la protection des jeunes pétrels, fortement désorientés par les lumières des villes, extinction de l’éclairage public du 1er au 27 avril 2021 sur les sites suivants :

Parcs : Littoral Nord, Square Jean XXIII, Parc Boisé, Square du Père Quatrefages, Square Pierre Sémard.

Voies publiques : Avenue du 14 juillet 1789, Avenue Raymond Verges, Boulevard de la Marine / Avenue Amiral Bouvet.

Sites sportifs : compte tenu du couvre-feu, les sites ne sont pas éclairés, étant déjà fermés.

#JoursdelaNuit #VilleduPort

Pin It on Pinterest

Aller au contenu principal