Ecrivez-nous
Contact

Appelez-nous
0262 42 87 00

Plan interactif

Sélectionner une page

Citoyens d’honneur

Qu’est ce qu’un citoyen d’honneur ?

Titre honorifique accordé par une municipalité à une personne dont elle veut honorer les mérites, ou pour la remercier de services rendus.

 

Les citoyens d’honneur de la Ville du Port

 

Patrice Treuthardt

Poète français né le 22 janvier 1956 à Saint-Pierre

Après des études en métropole, de retour dans son île natale, il écrit son premier recueil de poésie, un long poème entièrement kréol : kozman maloya (1977).

Patrice Treuthardt est animateur de kabar-poème, concept qu’il a mis en place pour la diffusion de la parole poétique réunionnaise.

Il est aussi un militant de la vie associative, animateur et intervenant par le Conte et la Poésie dans les dans les établissements scolaires, bibliothèques, lieux culturels et dans des kabar et cafés littéraires. Il est l’un des membres fondateurs et actifs du groupe ziskakan (1979) qui met en musique ses textes.

Le poète, participe régulièrement à des réunions littéraires internationales comme le Salon du livre du Mans ou le Centre International de Poésie de Marseille.

Patrice Treuthardt a été nommé Citoyen d’honneur le 6 décembre 2017.

 

 

Arlette Lebon

Zarbourtan de la ville du port, née le 20 juin 1930 à la Butte Citronnelle.

Elle est issue d’une vieille famille de travailleurs du chemin de fer, famille qui a vu naître la ville du Port : les Dérimers. Elle a vécu les événements du 28 novembre 1942 et son témoignage est encore intact.

Elle consacre sa vie à faire grandir les petits Portois, à enseigner pendant 30 ans dont 3 ans à la direction de l’école des filles devenue depuis l’école Raymond Mondon.

A la retraite, elle continue son action du don de soi au travers de son bénévolat au Secours catholique.

Arlette Lebon a été nommée Citoyenne d’honneur le 6 décembre 2017.

 

Ingrid Bétancourt

Ingrid Betancourt, nommée citoyenne d’honneur, le 22 décembre 2005, au titre de son combat mené en faveur du peuple colombien au péril de sa vie et de ses proches.

Née en Colombie, cette femme politique colombo-française a été candidate à la présidentielle colombienne en 2002. Enlevée par la guérilla paysanne des FARC, elle a été maintenue en captivité pendant plus de six ans dans la jungle amazonienne avant d’être libérée en 2008.

 

Evenor Boucher

Evenor Boucher né lé 20 juillet 1927 est décédé le 6 juillet 2020.

Il débute son parcours professionnel à la Société d’électricité de Saint-Pierre (1946-1947). Puis, il travaille chez un commerçant saint-pierrois (1947-1948) et est employé à la Compagnie des Chemins de fer et du port de La Réunion de 1948 à 1956.

Par la suite, il intègre la Chambre de commerce et d’industrie de la Réunion où il termine sa carrière en tant que responsable d’une section du personnel. Il prend sa retraite en 1987.

Militant de la vie politique, syndicale et associative, il a été délégué syndical au Chemin de Fer puis représentant du personnel à la CCIR. Il s’investira au sein de nombreuses associations :

  • Ancien membre fondateur de l’OMS du Port,
  • Ancien membre de la SS Jeanne d’Arc,
  • Ancien membre du club de judo et de boxe anglaise du Port,
  • Ancien membre de la Fédération des oeuvres laïques,
  • Vice-président de l’Association des retraités de la Sécurité Sociale,
  • Vice-président du Comité régional de cyclisme depuis sa création en 1958,
  • Vice-président de la Port Pédale Association

Il a reçu plusieurs distinctions : Mérite de la Fédération française de cyclisme, Mérite sportif de l’OMS du Port, Mérite du Comité régional des OMS de La Réunion.

 

Serge Bourhis

Serge Bourhis est né le 16 novembre 1924.

Il débute sa carrière professionnelle en tant que comptable principal à la CCIR et chargé des ressources humaines. Guidé par son dévouement envers le personnel, il n’a eu de cesse d’œuvrer à l’amélioration des conditions de travail.

Il a été membre du Conseil d’Administration de la Caisse d’Allocations Familiales. Il a été également le premier président de l’association « Les Boules Portoises ». Militant à la CGTR, il sera secrétaire général de la section Ouest.

En 1971, il est élu au Conseil municipal du Port en tant que 2ème adjoint. Élu de 1971 à 2001, il compte à son actif cinq mandats consécutifs.

 

Laurence Damour

Laurence Damour  née le 2 juin 1916 est décédée en 2009.

Témoin privilégié des événements qui ont marqué l’histoire de la cité maritime, elle était membre du Conseil d’administration de l’Association générale des retraités.

 

 

Antoine Erima

Antoine Erima, plus connu sous le nom de « Koundann » né le 29 juillet 1915.

Figure populaire de la cité portoise, Antoine Erima a travaillé comme docker. Après avoir déchargé les marchandises sur les quais, il les transportait sur la « charrette Boeuf » pour aller les livrer aux boutiques de la ville.

Il a été un témoin privilégié des évènements qui ont marqué l’histoire du Port, notamment ceux du 28 novembre 1942. A l’époque, il habitait à la Butte citronnelle et les bombardements ont eu lieu près de chez lui.

Connu pour son engagement militant, Antoine Erima a été aussi très impliqué dans la vie culturelle portoise. De nombreux Portois se souviennent encore de l’orchestre « Koundann ». Musicien dans l’âme, il jouait de plusieurs instruments auxquels il s’est initié seul : accordéon, banjo, guitare… Partout où il allait, il emportait son accordéon avec lui. Avec son orchestre, il a sillonné les routes de l’île pour aller animer de nombreuses « salvert » et autres « bals la pousièr ». Cette passion pour la musique, il a su la transmettre à des jeunes Portois dont certains sont devenus par la suite, des musiciens confirmés.

 

Raymond Hoarau

Raymond Hoarau né le 23 mai 1912 à Trois Bassins est décédé en 2002. Il a toujours oeuvré pour la liberté et le progrès.

En 1933, il est embauché aux Travaux Publics. Il est affecté à l’entretien de l’aérodrome du Port.

En 1937, il devient employé du CPR (Chemin de fer et Port de la Réunion). Il adhère rapidement au syndicat général du personnel du CPR. Fidèle de Léon de Lépervanche, il participe à la libération de la ville du Port lors de l’arrivée du « Léopard » le 28 novembre 1942. Conseiller municipal puis secrétaire général de l’Union départementale des syndicats CGT en 1957, il acquiert très vite une notoriété d’orateur reconnue par tous.

Mais en 1962, cette notoriété lui a valu une arrestation et une condamnation lorsqu’il dénonça les fraudes électorales du 25 mars 1962. Cet emprisonnement ne l’a pas arrêté dans sa tâche syndicale et municipale. Militant actif jusqu’en 1974, il fut 2ème adjoint au Maire en 1971 au côté de Paul Vergès.

Bien qu’en étant à la retraite du chef magasinier à la CCIR en 1972, il   a été à l’origine de la création de l’Association des retraités de la Sécurité Sociale en 1979. Il en a été le Trésorier de 1979 à 1988, puis Président de 1989 à 1993. Durant toutes ces années il a énormément travaillé à l’amélioration des conditions des petits pensionnés de la CGSS.

En novembre 1992, il devint citoyen d’honneur de la ville du Port. Il a été président d’honneur de l’Association des Retraités de la Sécurité sociale et secrétaire général d’honneur de la Fédération réunionnaise des retraités.

 

Fabien Lanave

Né le 28 décembre 1914. Décédé le 26 juillet 2013

La plus grande partie de sa carrière professionnelle s’est déroulée au sein de l’Equipement où il a travaillé comme comptable.

  • membre fondateur et premier secrétaire général de la CGTR
  • Membre fondateur et Président pendant de nombreuses années de la Fédération des associations de retraités de La Réunion, devenue Association générale des retraités
  • Membre fondateur de l’Association des décorés du travail,

Témoin privilégié et acteur d’évènements qui ont jalonné l’histoire de la cité maritime, il a été à la pointe de tous les combats et participé à de nombreux mouvements populaires tels que la grande grève de 1937.

Fabien Lanave a été Conseiller municipal à l’époque de Léon de Lépervanche et durant le premier mandat de Paul Vergès de 1971 à 1977.

L’EHPAD du Port porte son nom.

 

Théophane Lauret

Né le 27 novembre 1917.

Il débute sa carrière professionnelle en tant que forgeron et maréchal-ferrant à Trois-Bassins. A partir de 1951, il sera employé chez des transitaires au Port, jusqu’à sa retraite.

  • Militant actif de la vie politique, syndicale et citoyenne de la ville.
  • Membre de l’Association générale des retraités.

 

Roger Mofy

Né le 2 octobre 1920.

Il a travaillé au Chemin de fer. À la fermeture de ce dernier, il a été employé à la SETCOR (Société de transports en commun).

  • Militant de la vie politique, syndicale et citoyenne de la ville,
  • Ancien membre du syndicat CGTR,
  • Il est aujourd’hui membre de l’Association des Décorés du travail dont il a été le Président pendant plusieurs années.

Il est également membre de l’Association générale des retraités.

 

Marie-Ange Pongérard

Née le 9 février 1913.

Elle a milité au sein de l’Union des Femmes Françaises (UFF). Elle intervenait auprès des femmes et des familles en difficulté en leur rendant visite régulièrement pour essayer de leur apporter un peu d’aide ou de réconfort. Elle est membre de l’Association générale des retraités dont elle est aujourd’hui la doyenne.

Pierre Sanika

 

Jean Séry

 

Georges Toard

 

Ahmed Kathrada

Ahmed Kathrada né le 21 aoû 1929 en Afrique du Sud est décédé en mars 2017. Militant anti-apartheid et compagnon de détention et de lutte de Nelson Mandela a été nommé le 5 août 2014.

 

Marthe Le Toullec

Née le 30 octobre 1922.

Enseignante, puis directrice de l’école des filles au Port (aujourd’hui école René Michel), elle a participé à l’éducation de plusieurs générations de Portois.

Veuve d’André Le Toullec, grande figure de la vie militante portoise, elle a été aux premières loges de nombreux évènements qui ont marqué l’histoire de la ville.

Elle a été membre de la Fédération des œuvres laïques et du syndicat des enseignants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This
Aller au contenu principal