Ecrivez-nous
Contact

Appelez-nous
0262 42 87 00

Plan interactif

Sélectionner une page

Les orientations budgétaires débattues en conseil municipal

10 Nov 2021Actu principale

Le conseil municipal du mois de novembre a été marqué par le débat sur les orientations budgétaires. Cet exercice constitue un acte politique majeur et marque une étape fondamentale du cycle budgétaire. Il permet à l’assemblée d’appréhender les conditions d’élaboration du budget primitif 2022.
 
La poursuite de la crise sanitaire, les transferts de compétences vers l’intercommunalité et le choix de la ville de ne pas augmenter les impôts en 2021 impactent le budget communal. Les taux des impôts locaux sur le foncier n’évolueront pas en 2022 a rappelé le maire Olivier Hoarau. Il a fait ressortir que : le taux d’endettement de la ville diminue, le niveau d’investissement se maintient et les recettes sont financées en partie par les subventions.
C’est dans un contexte toujours contraint que la Ville doit parvenir à offrir un service public de qualité aux Portois et garantir le développement équilibré de son territoire tout en maintenant une situoation financière saine et pérenne. La capacité d’investissement pour 2022 est de 13,8 millions d’euros auxquels viendra se rajouter l’excédent reporté de 2021 autour de 15 millions d’euros. Le programme politique 2020 – 2026 poursuit quant à lui trois grands objectifs imbriqués : le développement équilibré et harmonieux du territoire, l’épanouissement humain et la cohésion sociale pour une société émancipée, solidaire et apaisée. Sa mise en œuvre se décline en huit axes stratégiques d’intervention.
 
Au vu du risque de disparition des petites structures agricoles et des difficultés grandissantes que connaissent nos producteurs en termes de viabilité et de sécurisation de leurs exploitations, la ville du Port a adopté une motion relative à la réforme de la Conseil Départemental de Préservation des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers, consistant à ce que l’avis de la CDPENAF soit un avis simple au même titre que ceux émis en France hexagonale.
 
Petit dejeuner
 
Le conseil municipal valide la mise en œuvre du dispositif « Petits déjeuners ». 6 écoles rejoignent le dispositif du Rectorat visant à réduire les inégalités alimentaires au sein des écoles de l’Académie de La Réunion. Une action est déjà engagée dans le cadre de « Cité éducative » avec l’ARS et l’Institut Régional de l’Éducation Nutritionnelle (IREN). Chaque vendredi, un fruit ou un légume frais, local, de saison et Bio sera proposé aux enfants dans le cadre d’ateliers pédagogiques d’éducation à l’alimentation sur une base expérimentale. Coût prévisionnel : 67 500 euros qui feront l’objet d’une attribution de subvention du rectorat.
 
Kabardock
 
Les élus prennent acte des bilans d’activités 2018-2020 du Kabardock et approuve les termes de la convention pluriannuelle d’objectifs et multi-partenariale 2021-2024 ainsi que ceux du nouveau projet artistique et culturel. Pour garantir le label national SMCA- Scènes des Musiques Actuelles, le Kabardock s’engage à conduire son projet autour des axes stratégiques suivants : Création / Production / Diffusion, accompagnement des pratiques amateurs et professionnelles, action culturelle et développement territorial et structuration administrative et financière de l’association.
 
Action cœur de ville
 
Le conseil municipal a pris acte de l’avancement du programme Action Cœur de Ville Le Port. 37 actions supplémentaires ont été définies portant ainsi le montant global des actions à hauteur de 38 millions d’euros pour 6 ans. Financé à hauteur de 51% par la Ville, ce programme fera l’objet de demandes de subventions complémentaires auprès des partenaires du programme « Action Cœur de Ville ».
Subventions aux associations
 
Les élus approuvent l’attribution de subventions de fonctionnement dans le cadre de la campagne associative 2021 pour des actions nouvelles et/ou complémentaires présentées par 4 associations. 90 000 euros ont été attribués à quatre associations : Junior Busin’Ess, l’Association Réunionnaise pour la Prévention des Risques liées à la Sexualité (ARPS), l’Office Municipal des Sports (OMS) et Farfar.

Pin It on Pinterest

Share This
Aller au contenu principal