Ecrivez-nous
Contact

Appelez-nous
0262 42 87 00

Plan interactif

Sélectionner une page
Vote du budget 2024 de la Ville

Vote du budget 2024 de la Ville

Le Conseil municipal du Port présidé par le maire Olivier Hoarau a adopté ce jeudi 1er février, le budget 2024 de la commune. Le budget primitif s’équilibre à 73,2 M€ en section de fonctionnement et 18,9 M€ en section d’investissement. Le maire a souligné les « progrès significatifs accomplis en 10 ans sur la maîtrise de la situation financière. Il n’y a pas eu de gabegies, pas de dépenses inconsidérées. » Cette situation « nous évite d’avoir recours, cette année encore au levier fiscal. Il n’y aura pas d’augmentation d’impôts » a fait ressortir Olivier Hoarau. Quant au taux de désendettement, sous la barre des 40%, il nous permet de « déployer nos grands projets, le programme pour lequel les Portois nous ont fait confiance » a ajouté le maire. Afin de conforter le niveau d’intervention en matière d’action sociale, la subvention au CCAS augmente pour atteindre 6,6M€. La Ville prévoit une enveloppe de 4,2M€ pour les subventions aux associations et établissements d’enseignement. Par ailleurs, le maire a rappelé que la Ville restera vigilante sur sa capacité à trouver des moyens pour compenser ces mesures nationales, impactant le budget des communes, sans compensation de l’État. Olivier Hoarau a aussi évoqué des indicateurs (nombre d’élèves en hausse, plus de rationnaires à l’école grâce la cantine gratuite, + 400 personnes qui reviennent habiter au Port) qui montrent que « nous avons pris la bonne trajectoire. La Ville a un autre visage. Une belle image, celle d’une ville très dynamique, attrayante ».
Valorisation des Eaux Traitées en Sortie de Station d’Epuration (VETSSE)
Les élus valident le budget primitif 2024 du budget annexe de VETSSE. L’occasion pour Olivier Hoarau de rappeler que le VETSSE représente une « alternative » à l’utilisation de l’eau potable notamment pour l’arrosage d’espaces verts. Les assouplissements réglementaires intervenus par arrêté du 14 décembre 2023 permettent d’envisager la reprise du projet portois. « On se bat depuis 10 ans parce qu’il y a un réel impact sur les conditions de vie et le pouvoir d’achat de nos concitoyens. Si on ne trouve pas une alternative maintenant, mon inquiétude porte sur le prix de l’eau au robinet qui va forcément augmenter à l’avenir. » Olivier Hoarau a annoncé que la Ville va déposer un nouveau dossier pour pouvoir expérimenter un réseau parallèle pour la réutilisation des eaux usées à des fins d’arrosage des espaces verts et à des fins industrielles.
Une vingtaine de dossiers était à l’ordre du jour. Voici les principales décisions prises par le Conseil municipal. Les élus ont validé :
– la cession de 17 lots à bâtir à la SIDR en vue de la construction et de la location de logements locatifs très sociaux (LLTS) aux familles identifiées dans l’opération RHI Rivière des Galets Village. Les prix et conditions de vente sont encadrés.
– la convention Ville / Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) pour l’animation des ateliers de co-construction avec les habitants et les scolaires des quartiers Ariste Bolon /SIDR Haute dans le cadre du projet de renouvellement urbain.
– La désaffectation et du déclassement de bâtiments anciennement rattachés à des écoles. Un bâtiment devrait accueillir en 2025 le musée Numérique dans le cadre du projet Micro-Folies et prévoit l’accueil des mineurs lors de sorties scolaires ou de colonies de vacances. Un autre sera mis à disposition de l’IRSAM La Ressource qui accompagne depuis des années, des élèves de l’école souffrant de déficience visuelle et auditive.
– L’inscription au budget des crédits correspondants à la convention d’adhésion à la mission hygiène et sécurité du Centre De Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Réunion (CDG). Soucieux des conditions de travail de ses agents, la Commune a choisi d’adhérer à cette mission dès 2009.
Le Conseil municipal a pris acte du bilan de la concertation publique préalable à la réalisation publique du projet d’aménagement Kartié Mascareignes. 4 préoccupations majeures ressortent des avis du public : la valorisation de l’histoire des lieux, la programmation de logements, la qualité des espaces publics, la mobilité et le calendrier de réalisations. La construction de 700 logements est programmée sur ce projet. Le Conseil a également pris acte du rapport annuel 2022 d’activité du référent laïcité qui dresse notamment un état des lieux de l’application du principe de laïcité.

Pin It on Pinterest

Aller au contenu principal